Les imprimeurs

Consilia et questiones.

La page de titre

Dans les années 1530 la page de titre s’est établie. Celle-ci reprend, outre le titre et l’auteur, la date, le lieu d’édition et la marque de l’imprimeur (deux triangles opposés, dans chacun un ange portant un écu aux initiales IFJ). La typographie en rouge et noir, la mise en page en pyramide inversée, l’encadrement et la vignette rappellent les goûts ornementaux de la Renaissance. Les vignettes illustrent le contenu de chaque ouvrage.

3 documents

Quartus sententiarum iahannis mairois, ad eodem recognitus denuoque impressus.

Les marques d'imprimeurs


Les marques d’imprimeurs sont des signes distinctifs permettant aux libraires et aux imprimeurs d’authentifier leurs productions. Ce sont des gravures sur bois d’abord associées au colophon à la fin de l’ouvrage puis transportées sur la page de titre.

La marque typographique est le signe distinctif d’un imprimeur-libraire qui permet de l’identifier lorsque son nom n’est pas inscrit. Elle est un moyen de publicité, mais joue également un rôle de décoration.
Les plus anciennes marques sont des monogrammes reprenant les initiales de l’imprimeur ou du libraire. Très vite elles deviennent plus symboliques, faisant référence au nom d’une enseigne ou illustrant une devise. Elles trahissent aussi les goûts de l’époque, pour les armoiries et les animaux notamment.

3 documents